Ancienne pierre angulaire de l'Alliance de Lordaeron lors de la Deuxième guerre, le royaume de Gilnéas décida de se retirer de cette faction à la fin des combats et son roi, Genn Grisetête, mena une politique isolationniste considérant les autres nations du nord des Royaumes de l'Est comme peu fiable. Il en résulta la construction du Mur de Grisetête qui coupa notamment le royaume de trois points capitaux à sa frontière nord : Bois-du-Bûcher, le Donjon d'Ombrecroc et Moulin-de-l'Ambre.

Le royaume de Gilnéas est bercé dans le culte de la Lumière et se méfie des utilisateurs de la magie. Les non-humains y sont mal vus et la sorcellerie autre que le Culte de la Moisson attire les foudres de la population. Dirigé par Genn Grisetête et par le Conseil de Gilnéas, le royaume est soumis à une intense lutte politique et à des tensions palpables entre les duchés du nord, du sud et de l'ouest.

Lorsque le Roi-liche lança la Purge en l'An 29, son avant-garde ne s'attaqua pas à Gilnéas. A l'heure actuelle, on ignore encore les raisons de cet oubli dans la stratégie du Fléau.

Les nationalistes avancent l'hypothèse que les défenses du royaume, inviolée depuis la Deuxième guerre, auraient posées un trop gros problème aux non-morts. D'autres estiment au contraire que le Roi-liche comptait sur les Réprouvés pour prendre d'assaut le royaume. Les érudits, eux, s'accordent à penser que le seigneur des morts a préféré utiliser ses forces pour affaiblir les factions réellement capables de lui nuire.

D'après l'Archimage Arugal, c'est à Gilnéas que serait caché la légendaire Ultalesh.


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.