"Nous mènerons la guerre au Roi-liche sur son propre terrain !"

Déclarée suite à la victoire de Tirion Fordring sur Darion Mograine à la fin de la Purge en l'An 33, cette guerre marqua la première véritable contre-attaque des vivants sur le Fléau.

Les forces conjointes de la Main d'Argent, de l'Aube d'Argent, de la Lame d'ébène et des divers résistances encore intactes décidèrent de mener une contre-attaque au Norfendre. La victoire à la Chapelle de l'Espoir de Lumière et le retour de Porte-Cendres enhardit les vivants qui jetèrent toutes leurs forces dans la bataille.

Débarquant à la Désolation des Dragons, la Croisade d'Argent ainsi formée réalisa une percée rapide dans les lignes du Fléau et établit des positions fortes pour tenir un siège devant le Portail du Courroux, accès le plus rapide à la Citadelle de la Couronne de Glace où siège le Roi-liche.

Pendant plusieurs mois, les tentatives des croisées à percer les défenses d'Angrathar échouèrent et Tirion Fordring décida de changer de stratégie en menant une percée par l'est de la Couronne de Glace. Détournant ses armées, il traversa sans mal les étendues gelées et créa le bastion de Fort-lumière.

Lors de la Bataille des Échos, la Croisade d'Argent tenta d'entrer par la force dans la Couronne de Glace. L'assaut tourna en la faveur des croisés jusqu'au moment où les chevaliers de la mort de la Lame d'ébène se retournèrent subitement contre leurs alliés sur ordre de Darion Mograine, décimant les rangs des vivants.

Cette trahison mit un terme brutal à la Guerre Sainte et forca les survivants à se replier aux quatre coins du Norfendre pour tenter de fuir le continent.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.