Généralités

Ancienne lignée dont les origines remonteraient aux Bien-nés, la Maison Mornelune fait partie de la noblesse de Quel'thalas. Connue pour ses prédispositions à l'usage de la magie des arcanes, la plupart de ses membres ressortent de l'académie de magie de Lune d'Argent haut la main. Connue pour sa maîtrise particulière de l'art des sceaux et des runes, la lignée Mornelune se distingue par un penchant prononcé pour les invocations diverses et variées.

L'excellence de leur patrimoine a longtemps conforté les Mornelunes à des postes à responsabilité au sein des instances magiques de la cité elfe ou au sein des corps armés. Avides de connaissances et rarement avares dans sa dispense, il est dit que cette maison possède l'une des bibliothèques les plus fournis du royaume elfique.

Le patriarche actuel de la lignée est Talendil Mornelune, il dirige les siens depuis le Manoir ancestral de sa famille.


La chute de Quel'thalas

Comme de nombreuses maisons nobles, les Mornelunes furent sollicités dès que les sombres plans du Fléau arrivèrent aux oreilles de la haute hiérarchie militaire de Lune d'Argent. Ils mirent tous leurs savoirs à profit pour retarder l'avancée des morts et si nombre d'entre eux périrent durant les tragiques événements qui conduisirent à la chute de Quel'thalas, une partie non-négligeable de la famille parvint à en réchapper.

Ils souffrirent de l'addiction magique propre à leur peuple et militèrent avec une partie de la noblesse pour soutenir l'initiative du Prince Kael'thas de faire absorber à son peuple les énergies gangrenées tirées de l'Outreterre. Convaincus que Haut-Soleil avait, par cet acte, sauvé les elfes de l'extinction, ils participèrent à la lente reconstruction de leur foyer. Certains d'entre eux participèrent à la guerre pour le Trône de Glace tandis que d'autres rechignèrent à s'attaquer aux solfuries en Outreterre pendant la campagne contre le prince déchu.

Tantôt actifs dans l'édification de traités politiques, tantôt spectateurs passifs des jeux de pouvoir, les Mornelunes se distinguent aujourd'hui des autres maisons nobles par une strict hiérarchie interne basée sur l'ancienneté et la maîtrise de la magie. Ainsi, les sorciers les plus doués de chaque génération jouissent de privilèges hors normes tandis que leurs homologues peu sensibles sont traités comme de la vermine. Cette philosophie mise en place par Talendil Mornelune fit suite direct à la perte d'une grande partie de leur armée par les Mornelunes lors de la guerre contre les mort-vivants.


Rumeurs et réputation

L'emblème de la Maison Mornelune.

Appréciés pour leur érudition et leur dévotion à l'égard du royaume elfique, les Mornelunes font l'objet de nombreuses rumeurs et controverses. Si leurs dons pour les arcanes ne sont plus à prouver, leurs liens avec de nombreuses forces occultes sont un sujet de discorde constant au sein des familles de leur rang. Leurs plus fervents détracteurs prétendent que la lignée entière serait sous le coup d'un maléfice plongeant irrémédiablement ses membres vers les sombres puissances du Vide. Leurs partisans, quant à eux, se contentent de parler de curiosité.

D'aucuns sont persuadés que les dédales s'étendant sous le manoir ancestral de la Maison Mornelune sert à la fois de nécropoles à leurs morts mais également de chambre de l'horreur où se déroule des pratiques de magie noire interdite.

Aucunes de ces affirmations n'ont jamais pu être prouvé, cependant, et les contrôles réalisés par l'armée de Quel'thalas sur dénonciation anonyme n'ont mis à jour aucune trace de pratiques de ce genre au sein de la famille.


Aujourd'hui

Si la majorité des membres de la Maison Mornelune se trouve toujours en Quel'thalas, une partie d'entre eux s'est dispersé aux quatre coins des Royaumes de l'Est pour venir en aide aux populations en détresse à la suite de la Purge lancée en l'An 29 par le Roi-liche.


Membres notables JdR

Liste des personnages joueurs de la Maison Mornelune joué, ou ayant été joué, au sein d'Anathem.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.