Anciennement partie du duché de Darius Crowley et rattaché au royaume de Gilnéas, le Moulin-de-l'Ambre fut abandonné par sa nation d'origine peu après la Deuxième guerre à l'occasion de l'édification du Mur-de-Grisetête. Son administration fut reprise par le Kirin Tor qui en fit une base arrière à Lordaeron.

Lors de la Troisième Guerre, le Fléau attaqua Dalaran ce qui permit au Moulin-de-l'Ambre de résister aux assauts de l'arrière-garde morte-vivante. Par la suite, lors de la purification de Lordaeron par Arthas Menethil, le village fut évacué et détruit.

Ce n'est qu'une fois le sombre monarque partit pour le Norfendre que le Kirin Tor entama la restauration des anciennes fonctions du Moulin. C'est l'Archimage Leophan, l'un des derniers grands sorciers survivants de Dalaran, qui fut chargé de tenir les lieux.

La militarisation des Réprouvés en l'An 32 suite à leur retour sous le contrôle du Fléau en l'An 30 marqua un nouveau tournant dans l'histoire du village. Les magiciens survivants de Dalaran se servirent du Moulin-de-l'Ambre comme base d'opérations dans des tentatives désespérées de résistance contre l'envahisseur mort-vivant. Peu à peu, des réfugiés venus de toutes les régions du nord des Royaumes de l'Est commencèrent également à s'y agglutiner.

C'est la proximité du Moulin avec les lignes telluriques de l'ancienne cité des mages qui conduisit le Lieutenant Arnath a en faire la sortie du portail qu'il créa en l'An 34 pour sauver les croisés survivants du Séjour d'Argent. Cet événement amorça un vent de panique chez les Réprouvés qui intensifièrent leurs assauts sur le village des sorciers.

Trois groupes distincts quittèrent le Moulin-de-l'Ambre pour trois destinations différentes peu avant que les mort-vivants rasent une fois pour toute cette relique de l'ancien temps.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.