Issus d'une vielle lignée de Quel'thalas, Solanar est né au sein de la flèche Soldanar, dans les montagnes à l'ouest de la passe Thalassienne. Cadet de sa fratrie, Solanar est le seul mage de la famille, héritant de fait de la protection de la pierre gardienne, charge de la famille Soldanar.

Très jeune, il compris que les volutes tourbillonnants qu'il était le seul à voir le rendait unique. Incapable de suivre l'éducation pourtant bonne des magistères et de son père, il fut envoyé au plateau du puits de soleil pour y apprendre la divination. Si son arrivée fut fantastique, plongeant dans les tourbillons de magie pure qui s'échappent du puits de soleil, son apprentissage fut douloureux et déprimant.

Loin du cocon familial, les tares du jeune elfe s'éveillèrent. Sociopathe, il fut rapidement enfermé dans une spirale de violence et de luxure. Manipulé par des camarades, le jeune Solanar finit par devenir leur homme de main, torturant sans éprouvé le moindre remord les personnes que ses "amis" lui emmenait pour leur bon plaisir. Il fut finalement sauvé par son frère aîné qui mit fin au règne de terreur de la petite troupe. Incapable d'en vouloir à son petit frère qui ne pouvait comprendre ce qu'il faisait, Anthaneran usa de tout ses arts oratoires et de son influence, pour offrir au jeune mage un cadre plus propice à son éducation.

Ainsi sauvé de ses influences malsaines, Solanar put apprendre tranquillement à utiliser ses dons et sa vue arcanique, devenant rapidement un brillant divinateur. Bien que ses autres talent magiques furent très en deçà du plus novice des mages, il savait faire preuve de ruse et d'esprit pour soutenir ses camarades et dévoiler les choses que personne d'autre n'auraient pu voir.

Vieillissant, son père ne pu que voir le sacre de son fils, enfin devenu magistère à la cour du soleil. Le vieil elfe s'éteignit en l'an huit après l'ouverture de la porte des ténèbres, transmettant ses titres et ses terres à Anthaneran, jeune capitaine de Lune d'Argent. Celui ci, n'ayant aucun don magique et ne pouvant protéger la pierre gardienne, fit appeler Solanar auprès de lui pour veiller sur la pierre qui protège Quel'thalas.

Bien plus mur, Solanar avait enfin appris à utiliser sa vision particulière pour détecter ceux qui essayent de le doubler. Plus fort mentalement, sa magie l'aide grandement à comprendre les autres et leur interactions sociales, réduisant le fossé mental engendré par sa dysfonction mentale entre lui et les autres. Lorsque le fléau mort-vivant assièga Quel'thalas, il participa à la défense de la flèche Soldanar, empêchant les troupes mort-vivantes de détruire la pierre gardienne et de se frayer un passage dans les terres. Malgré leur défense irréprochable, ils ne purent que constater la chute du Ban'dinoriel, les pierres gardiennes cessant d'être alimentées suite à la Grande traîtrise. Les quelques hommes de la flèche se joignirent aux troupes des pérégrins, mais rien ne put empêcher la mort en marche de déferler sur les si belles forêts elfiques et anéantir leur civilisation. Vivant dans les cendres de leur antique puissance, les deux frères ne purent rien faire pour protéger les rares survivants trop éloignés de leur foyers. Ils reprirent leur flèche et accueillirent les quelques rares survivants des massacres. La vision arcanique de Solanar leur permirent de trouver assez de sources de magie pour ne pas devenir des déshérités en attendant les miraculeuses solutions du prince.

Sous les vents de la guerre, Anthaneran mis ses talents au service de Lune d'Argent, laissant à Solanar la protection de la flèche et la participation à la reprise des terres fantômes. Alors que l'un partait vers Shattrath pour gérer les lignes arrières du Soleil-brisé, l'autre resta en Quel'thalas jusqu'au jour ou les réprouvés se retournèrent à nouveau vers les vivants. Il finit par rejoindre le Moulin-de-l'Ambre, avant de suivre la Division de fer vers Désolace pour mener à bien l'ultime résistance des vivants contre les ténèbres

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.